Entretenir la berge et le cours d'eau

18 mars 2018| les risques majeurs de la commune

Comment intervenir

Chaque cas est particulier, aussi quelque soit l’opération envisagée, demander conseil technique ou règlementaire auprès des techniciens de rivière du SMMAR ou des agents de la DDTM

Tout ce qui concerne une bonne action :

Débroussailler sélectivement, faire une coupe sélective de la végétation entre octobre et mars, supprimer un arbre mort ou dépérissant près du cours d’eau et conserver la souche, supprimer et dessoucher la végétation se trouvant dans le lit, élaguer à hauteur d’homme, maintenir une bande enherbée et non fauchée, couper un arbre fortement penché et conserver la souche, couper un arbre déstabilisé et conserver la souche, éviter la dégradation des berges par les animaux, planter une végétation adaptée, bannir les espèces exotiques envahissantes ou inadaptées en bord de cours d’eau (arbre à papillons, renouée du japon, canne de Provence…), supprimer les embâcles (bois morts ou déchets flottants faisant barrage)

Soumis à règlementation :

Brûler les déchets de taille ou la végétation sur pied, solutionner la présence d’îlots dans le cours d’eau, curer (extraire du sable et / ou des graviers), créer un barrage, un seuil, remblayer les berges au-dessus du terrain naturel (merlon, remblais), solutionner une zone d’érosion de berge, circuler dans le cours d’eau avec des engins.

Surtout ne pas faire :

Pratiquer une coupe radicale ou à blanc, abandonner du bois coupé sur les berges, dessoucher un arbre en bord de cours d’eau, utiliser l’épareuse,

Totalement  interdit :

Créer une décharge sauvage, désherber chimiquement, stabiliser les berges avec des gravats.

Périodes d’intervention conseillées pour l’entretien des cours d’eau :

mi-septembre à mars : Entretien de la ripisylve

novembre à mars : Plantation de ligneux

août à octobre : Enlèvement des embâcles 1ère catégorie piscicole

Août à mars : Enlèvement des embâcles 2ème catégorie piscicole